Close

9 febbraio 2012

“Vita” di Melania Mazzucco

Vita è un vero romanzo, con una trama fitta, popolata da personaggi che, contrariamente alla tradizione, sono realmente esistiti. I protagonisti, Vita e Diamante, vent’anni in due, affrontano da soli, ammucchiati nelle stive della nave degli emigranti di inizio secolo, la traversata che li porta in America.

La Mazzucco affronta questo racconto con un piglio del tutto personale: dalla descrizione affascinante delle miserie vere della New York degli emigrati, la scrittrice riesce a trascinare il lettore in un mondo onirico. Ed è proprio in questi momenti che la Mazzucco raggiunge i punti più alti del suo racconto: il folle vagabondaggio dei due ragazzini subito dopo lo sbarco, il funerale del fratello americano, l’ultimo incontro di Vita e Diamante prima di diventare adulti, che si conclude in una gara di ballo quasi surreale. Insomma, un racconto intriso di lacrime, di speranza e di avventure.

Melania Mazzucco

J’ai respiré la littérature depuis mon enfance.

Melania Mazzucco obtient un diplôme de lettres à l’université de Rome, avant de passer son diplôme de cinéma. Aimant voyager, son travail d’écrivain la conduit souvent à passer de longues périodes de l’année à l’étranger. Sa vocation pour l’écriture a toujours été une évidence pour elle : ‘J’ ai toujours voulu être écrivain’. Melania Mazzucco écrit aujourd’hui également pour le cinéma, le théâtre et la radio.

Resumé. Vita a neuf ans quand elle débarque à New York en 1903 avec Diamante, douze ans. Tous deux rejoignent une famille dominée par un père autoritaire qui fait régner sa loi sur la pension du quartier italien. Ils se retrouvent face à la dure réalité : Diamante multiplie les petits boulots, et Vita apprend l’anglais à l’école et travaille à la pension. Au fil du temps, le lien qui les unit devient un lien amoureux. Seule la violence du crime organisé parviendra à les séparer : Diamante est obligé de fuir mais rien n’entamera son désir de retrouver l’amour de sa vie. Mais à son retour Vita a changé, beaucoup changé. A la veille de la guerre, Diamante s’engage aux frais de l’État italien. Trente ans plus tard, ils se reverront à nouveau, mais comment renouer avec un passé comme celui-là ?

Récompense. ‘Vita’ a reçu en 2003 le prix Strega en Italie.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *