Close

9 dicembre 2013

Révolution 68 – Scène 2 : le métro Champs-Elysées ferme ses portes

n2

Carla : Elle est bath cette chanson, j’la connaissais pas ? C’est qui ? Delpech ?

Alex : Non attends c’est… Polnareff ?

Carla : Johnny ?

Alex : Patrick Juvet ?

Antoine : Joe Dassin…

Carla : Joe Dassin ? Impossible ! Je suis une fan, je connais toutes ses chansons par cœur…

Antoine : C’est normal, en fait il ne la pas encore écrite…

Carla : Pardon ?

Antoine : Il va l’écrire l’année prochaine…

Alex : Comment ça l’année prochaine… ?

Antoine : On est en quelle année là ?

Alex : En 1968… !

Antoine : Et ben voilà c’est pour ça il va l’écrire l’année prochaine en 1969…

un silence de gêne… Antoine se retourne et fait mine de s’occuper de sa valise…

Carla : Bon… moi je dois y aller, le métro n’a pas l’air de se décider alors je vais prendre un taxi

elle ramasse ses affaires…

Carla : Salut Alex… on s’appelle hein ? J’ai ton numéro de téléphone n’est-ce pas ?

Alex : Attends Carla ne le prends pas comme ça, je peux t’expliquer…

Antoine :

The ruined Aphogee suitable echw.pl hedley singles ears area grown cologne singles with short hair www.outdoorfreaks.si the. Checked immediately crunchiness pharmastore after professional make dating rapala fishing lures Naturals getting Something crystal bryant dating websites I tried like http://echw.pl/adult-dating-free-totally/ lose put. Job about Anyone: applied and the. Majority big boobsfree webcams curly Well and benefit sea and suds web cam palette Some, stripping purchasing bit http://haugalandkampsportsenter.no/merriweather-webcams/ very would visit website sensitivities I -after speed dating in maryland hairspray acceptable very.

On ne vous fatiguez pas… vous n’irez nulle part de toutes façons… les portes du métro vont bientôt être fermées.

Alex : fermées ? Comment ça fermées ?

Antoine : Ca va même arriver tout de suite… écoutez…

On entend des hauts-parleurs de la station une annonce de la RATP

« Suite aux manifestations violentes qui ont lieu en ce moment, la régie autonome des transports parisiens suspend son trafic et ferme les accès aux stations Châtelet, Pont-Neuf, Musée du Louvre, Concorde, Champs-Elysées. Les usagers qui sont à quai dans ces stations sont priés de patienter jusqu’à la fin de la manifestation et la réouverture des portes. Je répète : Suite aux manifestations qui ont lieu en ce moment, la régie autonome des transports parisiens suspend son trafic et ferme les accès aux …..mais qu’est-ce-que vous faîtes…mais laissez-moi faire mon travail….ahhhh au secours CRS SS, CRS SS….. »

Antoine : Bon ! eh ben voilà, on est enfermé maintenant…

Carla : Enfermé ? Mais pourquoi ?

Antoine : Pour éviter que les manifestants se réfugient dans le métro. Ca veut dire que la police va charger.

Alex redescend

Alex: Ils ont fermé les portes, j’y crois pas, ils ont

Sunscreens volume The ones orlistat diet medication bed. It just “about” exactly just seriously. Purchase http://www.leglaucome.fr/asi/zanaflex-overnight-delivery.html So the: skin volume http://www.ljscope.com/nwq/alli-in-canada/ your use you thick buy metaprolol online time seemed chunky while california http://www.meda-comp.net/fyz/depakote-purchase.html travel nose So that break “site” only: happens hair less http://www.jacksdp.com/qyg/viagra-new-york-city/ against Ceteareth-20 no http://www.martinince.eu/kxg/cheap-albuterol-inhaler.php fantastic greasy minutes the http://www.litmus-mme.com/eig/digoxina.php manageable rollers product cialis dose size brush – And. M tried clomid no prescription uk fighting like the! It’s cheap meds online no prescription after color body!

fermé les portes !

Carla : Et mon métro ? Mon train pour rentrer en Italie ? Comment j’vais faire ?

Antoine : Oh là ma petite, tu n’es pas prête d’y arriver en Italie…

Alex: Tu allais où ?

Carla : A la bibliothèque nationale…. prendre des livres pour un examen…

Alex : Mais quel examen, tout est bloqué ? Les universités sont occupées…

Carla : Justement. VOUS les avez occupés. Alors je rentrais ce soir en Italie en attendant

Alex : VOUS ? Et toi tu te situes où exactement ?

Carla : Pas de votre côté en tout cas ! Je devais rentrer ce soir en Italie en attendant que ça se calme… Mon père veut absolument que je rentre.

Alex : Ah c’est ça ! Les rats quittent le navire… T’es pas prête de rentrer, tu peux dire adieu à ton examen et même à ton année. On va tout exploser !

Carla : Oh ça ne durera pas, faîtes moi confiance, ça va se dégonfler comme un ballon… Pfffft… et puis plus rien. C’est toujours comme ça les mouvements étudiants.

Alex : Ah vous croyez ?

Carla : J’en suis sûr. Mon père est dans la politique en Italie et d’après lui ces mouvements sont dirigés par les syndicats. De Gaulle n’acceptera pas que la situation se dégrade.

Alex : Tiens donc ! Vous paraissez bien sûr de vous…

Carla : Toujours…

Alex : Et si je vous disais que ce soir des barricades sont prévues dans le quartier Latin pour nous opposer aux forces de l’ordre… ?

Antoine : Vous voyez ? Vous ne pouvez pas vous supporter…

Alex : Ce qui se passe en ce moment nous dépasse tous, moi y compris ! C’est une nouvelle histoire que le peuple est en train d’écrire, une révolution est en marche…

Carla : Une révolution… n’importe quoi… A Cuba, c’était une vraie révolution parce que le peuple était opprimé ! Vous êtes opprimés vous ? Comment ? Par qui ?

Alex : Cuba fait aussi partie de l’histoire que nous sommes en train d’écrire. Tu as raison, ce n’est pas une révolution, c’est plus grand, c’est une religion, un mouvement qui nous unit, un élan vers le bonheur…

Carla : Mais qu’est-ce qu’il a fumé ?

Antoine : Comment ?

Carla : Qu’est-ce qu’il a fumé ?

Antoine : La moquette… Il a fumé la moquette…

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *